Partenariat Comcashew/Fenapab : 14 000 000 FCFA de dons de matériels pour booster la production de plants certifiés

Partenariat Comcashew/Fenapab : 14 000 000 FCFA de dons de matériels pour booster la production de plants certifiés

La Fédération Nationale des Pépiniéristes d’Anacarde Certifié (FeNaPAC) était à l’honneur ce vendredi 31 mai 2019 au siège de la FENAPAB à Parakou. Un important lot de matériels destinés à booster la production de plants certifiés d’anacardier a été remis à soixante pépiniéristes au cours d’une cérémonie très sobre et conviviale.

Quatorze millions (14 000 000) de francs CFA ! Tel est le montant des matériels remis à la Fédération Nationale des Pépiniéristes d’Anacarde Certifié (FeNaPAC) pour soixante pépiniéristes membres de ce regroupement. Ce don de matériels est le fruit du partenariat qui lie la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (FENAPAB) à la Coopération Technique Allemande GIZ à travers l’un de ses projets dénommé Comcashew. La cérémonie officielle de remise de ces matériels s’est déroulée au siège de la FENAPAB à Parakou.  A cette occasion, plusieurs personnalités du monde agricole et des structures intervenant dans la filière anacarde au Bénin étaient présentes. On peut citer, entre autres, le Directeur Général de l’Agence Territoriale pour le Développement Agricole Pôle4 Monsieur Kassimou ISSAKA, le Directeur Départemental de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche Monsieur Khalifa BORI BATA, le Directeur Départemental du Cadre de vie, le Chef Antenne Parakou du ProAgri-3/GIZ Monsieur Ismael Ben BRAHIMA, le Président de l’Interprofession de la Filière Anacarde au Bénin Monsieur Aténi ACHADE, le Président de la Fédération Nationale des Acheteurs des Produits Tropicaux Agricoles Monsieur Bouraima IBRAHIM et bien entendu le Président et le Directeur Général de la FENAPAB Messieurs Abdou Rafiou CHABI LAFIA et Issiaka MOUSSA. Dans son discours, le Président de la FENAPAB a rappelé l’objectif du gouvernement pour la filière anacarde qui est « d’augmenter de façon substantielle la production de noix en passant de 100 000 tonnes par an en 2016 à au moins 300 000 tonnes par an en 2021 dont au moins 50% sont transformées au Bénin ». Après ce rappel, il a fait le lien entre la réalisation de cet objectif et la nécessité de produire davantage de matériel végétal performant. En effet, une production en quantité et en qualité passe nécessairement par une disponibilité en plants certifiés produits par des pépiniéristes professionnels. Mais, sans le matériel de travail requis, cela est-il possible ? Non ! D’où toute la joie du Président de la FENAPAB pour ce don de matériels composés de 30 filets pour ombrière de 100 m2 chacun, 30 greffoirs, 30 sécateurs, 30 petites glacières, 30 flacons d’alcool et 30 rouleaux de coton. Ces différents matériels constituent le kit du pépiniériste et on peut d’ores et déjà affirmer que la production de plants certifiés d’anacardier entre désormais dans une phase de développement.

Des semences polyclonales etdes sachets biodégradables

Deux mois avant cette cérémonie officielle de remise de matériels, trois cents (300) kilogrammes de semences polyclonales d’une valeur de un million quatre cent dix-neuf mille trois cents cinquante (1 419 350) francs CFA, et deux cents cinquante mille (250 000) sachets biodégradables d’une valeur de trois millions (3 000 000) de francs CFA avaient déjà été remis à ces mêmes pépiniéristes. Pour cette année, des plants polyclonaux sont produits et seront mis à la disposition des producteurs. Les semences polyclonales sont des semences récoltées sur les arbres élites dont les fleurs sont protégées et fécondées artificiellement avec les pollens des autres arbres élites. Les rendements de ces arbres élites sont compris entre 10 kg/arbre et plus.

Un complément d’outils pour les pools de prestataires

Au cours de cette même cérémonie, un complément d’outils destinés aux pools de prestataires a également été remis. Il s’agit de 20 scies égoïnes, 20 sachets de mètre ruban d’une longueur de 100 mètres chacun, 20 cordeaux, 20 coupe-coupes et 20 paires de bottes. Ces pools de prestataires sont installés dans sept communes, et leur rôle consiste à entretenir les anciennes plantations ou à installer de nouvelles. Les premiers lots d’outils reçus étaient constitués de tronçonneuses et de débroussailleuses.

60% de contribution de la part de la FENAPAB

Dans le cadre de ce projet Comcashew qui a permis de doter les pépiniéristes en matériels de travail pour la production de plants certifiés, la FENAPAB a contribué pour 60%. Ceci rentre dans sa mission de fourniture de services à ses membres.

M.Ismael Ben BRAHIMA, Chef Antenne ProAgri-3/Giz à Parakou

M.Aténi ACHADE, Président de IFA-Bénin (à gauche) remettant un lot de matériels à un pépiniériste

Editorial du Mensuel d’information de juin 2019

Editorial du Mensuel d’information de juin 2019

Telle l’araignée qui tisse lentement mais sûrement sa toile, ou comme le maçon qui, brique après brique, érige son édifice, la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (FENAPAB) continue son œuvre de structuration des producteurs à la base. Grâce au travail soutenu et méthodique de ses quatre-vingt-huit conseillers agricoles déployés dans trente-quatre communes avec l’appui technique et financier de ses différents partenaires, le nombre des coopératives de producteurs d’anacarde augmente progressivement. Ainsi, de mai 2018 à mai 2019, nous sommes  passés de 450 coopératives membres de la FENAPAB à 746, soit 296 nouvelles coopératives créées. Ce qui représente un taux de progression d’environ 66% en un an pour un total de 15 394 producteurs membres actifs, c’est-à-dire les producteurs ayant  libéré leurs parts sociales et droits d’adhésion conformément aux dispositions de l’Acte Uniforme de l’OHADA. A ce premier effectif de producteurs viennent s’ajouter 22 941 autres producteurs répartis en deux catégories. Une première catégorie appelée membres du réseau constituée des producteurs bénéficiaires de toutes sortes d’appuis de la FENAPAB, et une deuxième catégorie dénommée membres simples qui regroupe les producteurs en instance de se mettre en coopératives. Au total, 38 335 producteurs d’anacarde sont impactés par les actions de la FENAPAB pour une superficie couverte de 90 925 hectares et un rendement moyen de 410kg/hectare. Ce formidable travail de structuration des producteurs en coopératives entrepris depuis 2006 par la FENAPAB est un véritable exploit que peu de faîtières nationales peuvent se vanter d’avoir réussi. Mais le chemin reste encore long parce que tous les producteurs ne sont pas encore membres de la FENAPAB. Pour autant, peut-on dire que la FENAPAB n’est pas représentative et battre en brèche tous les efforts consentis à ce jour ? Pour nous, la réponse est non et la question relève plutôt de la problématique du verre à moitié vide ou à moitié plein. En effet, au regard de la confiance toujours renouvelée de nos partenaires et des producteurs, des succès que nous enregistrons et de la visibilité que nous apportons dans la filière, nous pensons que le verre est à moitié plein et qu’il faille continuer le travail pour le remplir. Ne voyons pas le verre à moitié vide.