Enquête rendement de l’anacarde au Bénin : la FENAPAB forme les agents enquêteurs et lance l’opération

Enquête rendement de l’anacarde au Bénin : la FENAPAB forme les agents enquêteurs et lance l’opération

En sa qualité de maillon chargé de la production au sein de la filière anacarde au Bénin, la FENAPAB a lancé, ce mercredi 15 janvier 2020 dans la salle de réunion de l’hôtel Singapour à Tchaourou, la 2ème enquête consécutive sur le rendement de l’anacarde au Bénin.

Quel est le rendement de l’anacarde au Bénin ? C’est pour répondre à cette question que la FENAPAB a décidé de lancer, pour la deuxième année consécutive, une enquête en partenariat avec la Direction des Statistiques Agricoles et avec l’appui du projet Comcashew/GIZ. Objectif affiché, disposer de données fiables et exploitables. En prélude à cette opération d’envergure nationale, une formation étalée sur trois jours a d’abord été donnée aux agents enquêteurs sélectionnés. Elle s’est déroulée dans la salle de réunion de l’hôtel Singapour à Tchaourou en présence du Directeur Général de la FENAPAB et son staff, des représentants de la Direction des Statistiques Agricoles (DSA), de la Direction Départementale de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche (DDAEP) et de l’Agence Territoriale de Développement Agricole Pôle4 (ATDA 4).

« Qui veut aller loin doit savoir mesurer »

C’est par ces mots que Monsieur Serge ABALLO, Chef Service Statistiques et Collecte des Données Végétales, représentant la Direction des Statistiques Agricoles, a commencé son propos pour souligner l’importance capitale que revêtent la collecte des données et la tenue de statistiques dans tous domaines. Car ce sont elles qui nous permettent de prendre des décisions avisées et de ne plus rester au stade de conjectures. La FENAPAB fait un immense bien à la filière en lançant cette enquête, en ce sens que, pendant longtemps, il fallait se référer aux quantités de noix exportées au niveau des différents cordons douaniers avant de faire des estimations sur la production et le rendement.

Mais les données ne valent que si elles sont bien collectées par des agents enquêteurs bien formés

D’où cette formation initiée par la FENAPAB et modulée en sept (07) phases dans le but de partager la méthodologie technique définie pour l’enquête et rappeler à chaque agent enquêteur sa responsabilité dans la qualité des données collectées.

A la fin des trois jours de formation, les vingt-neuf agents enquêteurs sont retournés dans leurs communes respectives munis d’une tablette, d’un GPS et d’un kit de contrôle de qualité des noix brutes de cajou. L’enquête durera quatre mois.

 

Modules

Responsable

Présentation de l’enquête et les phases Chef Service Suivi Evaluation et Capitalisation/FENAPAB Direction des Statistiques Agricoles (DSA)
Présentation sur la méthode d’estimation du potentiel de production Direction des Statistiques Agricoles (DSA)
Présentation sur la méthode d’estimation du rendement Direction des Statistiques Agricoles (DSA)
Technique d’identification des zones de dénombrement Direction des Statistiques Agricoles (DSA)
Présentation du questionnaire Chef Service Suivi Evaluation et Capitalisation/FENAPAB
Exercice pratique Chef Service Suivi Evaluation et Capitalisation/FENAPAB Direction des Statistiques Agricoles (DSA)
Recyclage sur la mesure du KOR Chargé de Production et Commercialisation/FENAPAB
Editorial du mensuel de janvier 2020

Editorial du mensuel de janvier 2020

Une année s’est achevée et une nouvelle vient de commencer. Dans la vie des humains comme celle des institutions, ce passage à une nouvelle année est souvent l’occasion de marquer une pause, le temps de jeter un regard dans le rétroviseur pour faire un bilan et se fixer de nouveaux objectifs. A la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin, nous nous sommes prêtés à l’exercice en passant au scanner l’an 2019. Et à défaut de susciter notre enthousiasme, le bilan qui en est ressorti a tout de même le mérite de nous inciter à la satisfaction pour maintes raisons. D’abord, le grand défi du renouvellement de nos organes de gestion depuis la base (niveau coopérative) jusqu’au sommet (niveau faîtière) a été relevé avec brio. Beaucoup de nouveaux membres ont été élus avec des femmes aux commandes. Ensuite, notre réseau s’est davantage élargi avec la création et l’adhésion à notre réseau de 246 nouvelles coopératives villageoises. Cerise sur le gâteau, une 35ème Union Communale des Coopératives de Producteurs d’Anacarde (UCCPA) a vu le jour à Kandi dans le département de l’Alibori. En conséquence, la superficie totale des plantations de nos membres au cours de l’année 2019 a connu une bonne progression et, grâce aux conseils et formations en Bonnes Pratiques Agricoles donnés par nos techniciens, nos rendements se sont accrus avec une moyenne de 410 kg/ha. Toutes choses confirmées par l’enquête rendement de l’anacarde que nous avons menée sous le contrôle de la Direction des Statistiques Agricoles. Enfin, les relations avec nos partenaires sont restées au beau fixe au cours de l’an 2019 avec d’importants et utiles appuis en notre faveur pour l’exécution de divers projets. Cependant, tout ne peut pas être rose et ce beau tableau comporte aussi ses zones d’ombre où figure en bonne place l’échec répété de la vente groupée. Ce mécanisme de mise en marché des noix brutes de cajou cher à la FENAPAB ne se réalise toujours pas alors qu’il est générateur de revenus pour le réseau. La mobilisation des ressources internes au niveau des démembrements et des producteurs a aussi du plomb dans l’aile. Enfin, tous nos plaidoyers en direction de l’Etat central pour une rétrocession d’une partie des taxes à l’exportation des noix de cajou n’ont pas encore porté leurs fruits. Nos défis pour cette nouvelle année 2020 sont donc là. Il ne nous reste qu’à compléter comme autres défis la structuration continue des producteurs, la bonne gouvernance et la fourniture de services de qualité à nos membres. Un nouveau sprint s’annonce et nous sommes prêts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partenariat FENAPAB/BéninCajù: 37 producteurs d’anacarde certifiés Proleaders

Partenariat FENAPAB/BéninCajù: 37 producteurs d’anacarde certifiés Proleaders

Au titre de la 2ème Edition du Programme Proleader de l’ONG américaine BéninCajù, 37 nouveaux producteurs d’anacarde ont fait leur entrée dans la famille des Proleaders. La cérémonie de remise officielle des certificats s’est déroulée ce vendredi 17 janvier 2020 au Centre CEMOLA à Bohicon en présence de nombreux invités et cadres à divers niveaux du Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche. Le Programme Proleader de BéninCajù se porte bien et suit bien son cours. Après la 1ère Edition qui a vu la certification de 31 producteurs, les rideaux sont tombés sur la 2ème Edition avec 37 nouveaux producteurs d’anacarde certifiés Proleaders. La cérémonie officielle de remise des certificats a eu lieu ce vendredi 17 janvier 2020 au Centre CEMOLA à Bohicon en présence de plusieurs cadres, responsables et représentants du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, d’ONG, des Partenaires Techniques et Financiers et des usines de transformation de cajou. Le bal des allocutions a été ouvert par Monsieur André TANDJIEKPON, Directeur de Production de BéninCajù, qui s’est réjoui de la bonne exécution du Programme Proleader et de son impact dans l’amélioration de la production de l’anacarde au Bénin. Quant au Secrétaire Général de la FENAPAB, Monsieur Angelo GNIMASSOUN, il a remercié BéninCajù pour toutes ces bonnes initiatives avant d’émettre le vœu qu’il aille au-delà des dix Editions prévues afin de toucher le maximum de producteurs. Pour rappel, chaque Edition du Programme Proleader est un parcours de compétences comprenant plusieurs sessions de formations sur des thématiques liées à la culture de l’anacarde, aux Bonnes Pratiques Agricoles et à la connaissance du marché. L’objectif global est de constituer un pool de producteurs-experts locaux au sein des coopératives ou groupes de producteurs pour le transfert de connaissances à leurs pairs.
Vue partielle des producteurs certifiés Proleaders
Mme Marie RONGEARD, Chef Programmes/CRS (à gauche) et M. André TANDJIEKPON Directeur de Production BéninCajù (à droite)
M. Issiakou MOUSSA, Directeur Général de la FENAPAB en compagnie de deux Proleaders
Vue partielle des producteurs certifiés Proleaders
M. André TANDJIEKPON Directeur de Production BéninCajù remettant son certificat et son kit
M. Angelo GNIMASSOUN, Secrétaire Général de la FENAPAB prononçant son allocution
Editorial du mensuel du mois de septembre 2019

Editorial du mensuel du mois de septembre 2019

Tout est bien qui finit bien. Cet adage résume de fort belle manière le bon déroulement et l’épilogue heureux des Assemblées Générales Electives au sein de tous les démembrements de la FENAPAB. Démarré le 15 juillet 2019, le processus s’est achevé ce 23 septembre 2019 conformément au calendrier établi. Pendant deux mois et demi, tous nos producteurs membres ont, librement et en toute responsabilité, exercer leur droit de vote pour élire leurs pairs dignes de les représenter dans les Conseils d’Administration et les Conseils de Surveillance. Ainsi, dans les 756 Coopératives Villageoises des Producteurs d’Anacarde, les 34 Unions Communales des Coopératives des Producteurs d’Anacarde, les 04 Unions Régionales des Coopératives des Producteurs d’Anacarde et au niveau de la faîtière nationale elle-même, les élections ont bel et bien eu lieu. Chaque producteur s’est conformé au respect de nos textes et aux dispositions de l’Acte Uniforme de l’OHADA sur les Sociétés Coopératives relatives au renouvellement des organes de gestion. Ce faisant, nous avons démontré que nous sommes une faîtière sérieuse, une faîtière digne de confiance et résolument engagée sur la voie de la bonne gouvernance. De nouveaux membres siègent aujourd’hui au sein de tous nos organes de gestion avec des taux de renouvellement qui tutoient parfois les 100%. Les passations de charges sont quasiment bouclées et le travail peut commencer.  Même s’il faut se féliciter de ce succès, il convient de souligner que la tâche fut laborieuse. En effet, c’est un secret de polichinelle que ce genre de processus prend toujours des allures de conquête de pouvoir et de « guerre des clans » avec l’adversité que cela génère. Mais partout, l’intérêt général a toujours triompher des intérêts individuels et des calculs égoistes.  Dans ce processus, le regard de l’Etat a été permanent à travers les structures techniques du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Les Partenaires Techniques et Financiers ont, pour leur part, été comme toujours des soutiens importants. A chacun et à tous, nous disons merci pour la  précieuse contribution à ce grand pas que nous venons de faire. A tous les nouveaux élus et à tous les producteurs, je voudrais dire que le moment est venu de se ceindre les reins. De nouveaux combats nous attendent.

 

 

 

 

Madame Sahadatou ATTA KAKAYATCHI prend officiellement les commandes de la FENAPAB

Madame Sahadatou ATTA KAKAYATCHI prend officiellement les commandes de la FENAPAB

Elue Présidente de la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin le 23 septembre 2019, Madame Sahadatou ATTA KAKAYATCHI a officiellement été installée dans ses nouvelles fonctions ce jeudi 17 octobre 2019. La cérémonie de passation de charges s’est déroulée au siège de la FENAPAB à Parakou. Tous les nouveaux membres du Conseil d’Administration ainsi que les techniciens étaient présents.

Les nouveaux élus lors de la passation de charges

Les onze membres du Conseil d’Administration de la FENAPAB

Photo de famille des nouveaux élus avec les techniciens

Partenariat FENAPAB/BéninCajù : 34 producteurs certifiés Proleaders

Partenariat FENAPAB/BéninCajù : 34 producteurs certifiés Proleaders

Lancé à N’dali le 28 mai 2019, l’initiative Proleader de BéninCajù vient de livrer sa première vague de 34 producteurs certifiés Proleaders après quatre mois de formation. La cérémonie de remise des certificats s’est déroulée, ce vendredi 27 septembre 2019, au Centre Guy RIOBE à Parakou en présence de plusieurs autorités.

BéninCajù est une ONG américaine très active dans la filière anacarde avec des initiatives innovantes visant à booster la production en quantité et en qualité. Dans ce cadre, elle a lancé  l’initiative Proleader qui est un programme de formation de formateur conçu et mis en œuvre conjointement avec la FENAPAB, l’Agence Territoriale de Développement Agricole Pole 4 et l’INRAB.  L`objectif global est de constituer un pool de producteurs-experts locaux au sein des coopératives ou groupes de producteurs en attente d`affiliation à la FENAPAB pour le transfert de connaissances de façon durable au profit des producteurs. Au nombre de 34 dont 07 femmes, la première promotion vient d’achever son parcours de formation et d’apprentissage sur toutes les thématiques liées à la culture de l’anacarde, au fonctionnement du marché de l’anacarde et à des notions de management. Pour les distinguer et leur conférer un statut de producteurs leaders (Proleaders) reconnus par tous, BéninCajù a organisé, à leur intention, une cérémonie de remise de certificats. L’événement s’est déroulé au Centre Guy RIOBE de Parakou en présence du DDAEP Borgou, du Chef de mission de BéninCajù, du Représentant Résident de Catholic Relief Service (CRS), du Directeur général de la FENAPAB et plusieurs cadres de ces structures.

M. Nicolas MANCUS, Chef de mission BéninCajù remettant son certificat à une Proleader

Des Proleaders qui ont déjà impacté leurs pairs

L’objectif global de l’initiative Proleader est de constituer un pool de producteurs-experts locaux au sein des coopératives ou groupes de producteurs pour le transfert de connaissances à leurs pairs. Objectif atteint avec ces 34 nouveaux Proleaders au regard des statistiques ci-après :

  • Les 34 Proleaders ont administré, au moins, une activité de formation pour 2419 producteurs dont 1112 femmes contre 1700 producteurs attendus soit un taux de réalisation de 142%
  • En termes de suivis appui conseil post formation, 1089 producteurs dont 511 femmes ont reçu la visite des ProLeaders, contre une cible de 850, soit un taux de réalisation de 128%.
  • 100% des Postulants ont réalisé les bonnes pratiques dans leurs plantations selon leur possibilité. Ils utilisent ces plantations comme

    M. Sean GALLAGHER, Représentant résident de CRS remettant son certificat à un Proleader

    parcelle modèle pour la formation de leurs pairs producteurs

Un premier succès qui enchante Benjamin KOUAZOUNDE, Manager de projet à BéninCajù

« Je voudrais au nom du directeur de Production de BéninCajù, en mon propre nom et au nom de tout le comité de pilotage adresser mes vives félicitations aux lauréats et leur souhaité plein succès dans leur nouveau statut de Producteur Leader au sein de leurs coopératives et de leur communauté. 

Je profite de cette opportunité pour dire toutes mes gratitudes et mes reconnaissances au Management de BéninCajù, au Management de CRS, à mes collègues et à tous les partenaires qui accompagne la mise en œuvre du programme Proleader

M. Benjamin KOUAZOUNDE, Manager de Projet à BéninCajù remettant son certificat à un Proleader

M.Issiakou MOUSSA DG FENAPAB remettant son certificat à un Proleader